Vidéos/Articles

Classe maternelle expérimentale en ZEP : Combattre l’échec scolaire; de l’épanouissement individuel à l’éveil social – Mars 2013 (Expérimentation terminée)
http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=8638

La vidéo : https://vimeo.com/40243793 MDP : montessori92

Extraits du site :
Plus-value de l’action
1- L’épanouissement global des enfants (moteur, affectif, social, intellectuel) 2-Une entrée dans la lecture constatée pour tous, spontanée, naturelle, rapide et enthousiaste, dans un environnement familial où la lecture n’a pas vraiment de place. 3- La répercussion très positive de l’expérimentation dans les familles, puisque les enfants, nourris par un travail adapté à leurs besoins, ont acquis une certaine auto-discipline étonnante et un grand sens social. Les parents revendiquent avoir beaucoup moins de conflits à la maison. Les familles s’estiment privilégiées de voir leurs enfants s’épanouir de la sorte. Les angoisses de certains parents face à l’école ont totalement disparu. 4- Sur les bases de la collaboration, de l’entraide, du respect, et de la satisfaction de besoins individuels premiers, cette pédagogie permet aux enfants de vivre ensemble, de faire l’expérience d’une vraie cohésion sociale.
Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
27 enfants : – 4 enfants de Petite Section – 9 enfants de Moyenne Section – 14 enfants de Grande Section
A l’origine
Les chiffres alarmants du nombre d’enfants en très grandes difficultés scolaires à la sortie du CM2 – plus d’un enfant sur trois est en grande difficulté ou n’a que des acquis fragiles en lecture, écriture et calcul; ainsi que le taux élevé d’illettrisme en 6ème, et le déterminisme social pointé par le dernier rapport PISA.
Objectifs poursuivis
En ouvrant une classe délivrant une pédagogie innovante, basée sur les travaux du Dr M. Montessori, en Zone d’Education Prioritaire, les objectifs étaient alors de montrer une réduction possible significative de l’échec scolaire et une augmentation du bien-être des enfants à l’école, en offrant un environnement qui réponde aux besoins et aux vifs intérêts de l’enfant âgé de 3 à 6 ans. Mais également, prévenir la violence en milieu scolaire par l’éveil social : la coopération, le tutorat et l’entraide sont les piliers du dispositif.

Les parents, bien que sceptiques en septembre 2011 en découvrant que leur enfant serait dans une classe très différente des autres, sont maintenant de fervents défenseurs du travail mené auprès de leurs enfants dans le cadre de l’expérimentation. En effet, les familles ont rapidement noté chez leur enfant une capacité nouvelle à se concentrer, une autonomie importante, un grand sens social, et une certaine discipline que les enfants ne manifestaient pas auparavant.

La matinée d’un enfant de 4 ans en classe Montessori (3 h en 5 mn)

Share

Les commentaires sont clos.